dimanche 1 février 2009

"Pandy Panda"

Non, non, il ne s'agit pas de la chanson de Chantal Goya... Je ne la connaissais même pas, mais le titre s'est imposé de lui-même...
L'idée m'en est venue un jour où j'allais travailler. C'était un matin d'hiver. Il faisait froid. Il faisait nuit. Et il y avait ce gigantesque nounours appuyé dans la rue contre un arbre. Une peluche comme on n'en voit que dans les fêtes foraines. Immense et presque inquiétante. J'ai vaguement pensé que je pourrais l'emmener chez moi, mais j'ai poursuivi mon chemin.
Dans le train, j'ai imaginé l'histoire de cette peluche (devenue un Panda) et du passant innocent qui, lui, décidait de la ramener à la maison et de l'offrir à ses enfants.
Funeste erreur !
J'aime beaucoup cette nouvelle même si le thème du jouet diabolique est usé jusqu'à la corde. C'est mon hommage à Robert Bloch et à Théodore Sturgeon.
Une sorte de passage obligé...
Le fanzine Eclats de Rêves a publié cette nouvelle en septembre 2007 dans son numéro 13.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire