samedi 7 mars 2009

Revues et Fanzines : l’éternelle quête

La chasse aux publications reprend...
Mes cibles sont dorénavant les revues papiers, car je dois vous avouer que je n’éprouve que peu de satisfaction à voir mes textes publiés en ligne. C’est peut-être rétrograde, mais je préfère ce bon vieux support d’imprimerie. Je peux en humer l’odeur, m’imprégner du bruissement des pages, l’emporter avec moi dans le métro, le feuilleter…
Il y a un rapport charnel au papier qu’il est difficile d’avoir avec un écran, tactile ou pas !
Et puis comment feront les collectionneurs de demain ? Iront-ils chiner leurs auteurs préférés sur les quais de Seine ou dans les échoppes poussiéreuses des bouquinistes ? Braveront-ils les intempéries pour aller au marché du livre ancien et d’occasion du Parc Georges Brassens ou dans les vide-greniers ?
Que nenni, ils s’en remettront simplement au grand ordinateur central.
Je leur souhaite bien du plaisir !

Comme je l’ai déjà plusieurs fois mentionné (et déploré), les revues de genres sont rares en France et leur diffusion confidentielle.
J’avoue avoir une petite préférence pour Black Mamba (www.blackmamba.fr), mais je ne suis sans doute pas tout à fait objectif puisque c’est dans leurs pages que j’ai publié ma première histoire (Cf. l’article sur Cat People). Laurent Girardon, le rédacteur en chef de la revue, est un garçon dynamique et fort sympathique. Il a juste un petit travers : il ne répond que rarement aux messages qu’on lui adresse ! Si vos textes sont refusés ne vous attendez pas à ce qu’il vous le signifie. S’ils sont acceptés, ne vous y attendez pas non plus !
Il y a de fortes chances pour que vous ne découvriez qu’au moment de la sortie du magazine, que votre texte a été publié. Mais, après tout, la surprise n’en est que meilleure !
Ca fait longtemps que je n’ai pas vu mon nom au sommaire de BM. J’espère donc qu’un de mes textes retiendra leur attention, surtout que la revue a bien progressée sur la voie de la professionnalisation. Parler de fanzine pour Black Mamba n'est plus du tout approprié.

J’ai ensuite envoyé plusieurs textes à la revue Nocturne, auto-baptisée le fanzine culte (http://www.geocities.com/nocturnefanzine/index.html). Il s’agit d’un fanzine Québécois. Leur site web est bien fait. Mon interlocutrice charmante et réactive. Décidément, c’est une tradition, nos amis québécois savent recevoir ! Y’en a qui devraient en prendre de la graine !

Je vais aussi essayer de m’inviter à la table de la revue Borderline de l’association Catharsis (http://legendsleoben.free.fr/fanzine.html). Là, ce n’est pas la première fois que je leur envoie des textes. J’aime beaucoup leurs couvertures. En général, ils ont l’amabilité d’accuser réception de mes envois et puis… plus rien ! Même de gentilles relances demeurent inefficaces. J’ai même cru qu’ils avaient disparu. Mais non, ils sont bel et bien vivants. J’espère avoir plus de chance cette fois, avec des textes un peu crus.

Envoi de deux textes à la revue Géante Rouge également (http://page-sf.monsite.wanadoo.fr/page1.html) Je ne me fais pas trop d’illusions, car mes textes ne sont pas clairement estampillés SF. Dommage, car la revue est très belle et de bonne qualité avec des dossiers et des articles de fond.

Envoi à AOC Présence d’Esprits (http://www.presences-d-esprits.com/). Là aussi je ne me fais pas trop d’illusions. Par contre, ce qui est appréciable pour un jeune auteur, c’est de recevoir les commentaires du comité de lecture. Ca aide.

La revue l’Ours Polar (http://www.ours-polar.com/html/revue.htm ) a aussi été arrosée de plusieurs textes (attention : en version papier exclusivement !). Il s’agit d’une revue bimestrielle qui présente l'actualité littéraire du polar, des portraits et interviews d'auteurs, des livres plus anciens, des maisons d'éditions, des nouvelles d'écrivains connus et inconnus… J’aimerais bien être publié par eux car c’est dorénavant, je crois, la seule revue consacrée au Polar de l’Hexagone.

Enfin, j’ai envoyé plusieurs textes pour un projet d’anthologie policière prévue aux éditions l’Olibrius Céleste (http://www.lolibrius.com/)

Vous voyez…, j’ai mis plusieurs fers au chaud.
Je vous tiendrais au courant des réponses au fur et à mesure qu’elles me parviendront.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire