dimanche 13 septembre 2009

Paris Manga & Sci-fi 2009

La 8ème édition de Paris Manga & Sci-Fi show avait lieu ce week-end, Porte de Champerret à Paris.
J’y suis allé par curiosité, pour sortir de la maison, et aussi pour faire plaisir à mon fils.
Eh bien, nous n’avons pas été déçus ! J’ai pu côtoyer les répliques (les avatars ?) de Vegeta, de Sangoku, de Naruto, de Sasuke et même de Pikachu ! Ou, dans un autre genre, de Darth Maul, de Harley Quinn et du Joker. J’ai assisté à d’incroyables Karaokés en japonais, joué à des jeux vidéo préhistoriques, bu du thé vert (et bouillant !), participé à des quiz sur les séries asiatiques et déambulé dans un interminable labyrinthe de mangas, DVD, affiches, jouets, figurines…
Ce n’est qu’après plusieurs heures de errance, que j’ai enfin découvert le coin (restreint) réservé aux Comics. Il était déjà tard et les dessinateurs étaient fatigués de dessiner des crobars à la chaîne.
J’y ai pourtant vu, entre autres, deux grands noms de la bédés (les autres m’excuseront, mais je ne les connaissais pas !) : Mike Ploog et Tim Sale.
Le premier, fort aimablement faisait des sketchs gratuits. Le second les faisait payer 120 euros ! Question de génération, sans doute !
Pour ceux qui l’ignoreraient Mike Ploog est un vétéran du comics au dessin remarquable et aisément reconnaissable. Je me souviens de lui sur Man-Thing que publiait la défunte revue Eclipso, du Ghost Rider (Hollywood en a récemment tiré un film calamiteux avec Nicolas Cage !) ou du Monstre de Frankenstein, sans parler de Conan ou Kull ! Il a aussi travaillé sur de nombreux films : Superman, X-men, Titan AE...
Quant à Tim Sale, il a travaillé sur Batman, Daredevil, Spider-man ou Captain America. C’est un dessinateur très apprécié aujourd’hui.
Je m’en veux un peu de ne pas citer les autres, surtout celui qui, très gentiment, m’a montré son Press-book. Les dessins étaient superbes et… avoisinaient les 1000 euros !
Finalement, avec un sourire un peu contrit, je suis allé du côté des dessinateurs moins connus. Que de jeunes talents là encore, qui ne demandent qu’à exploser ! Certains avaient déjà publié des albums, d’autres pas encore.
Mon gamin est tombé en arrêt devant une bande dessinée parodiant l’univers du jeu vidéo. La série s’appelle « Waow » et d’après le visage hilare de mon fils, ça avait l’air d’être vachement drôle. Si drôle qu’il a même décidé d’acheter l’album.
Fabien dit Le Fab, un jeune scénariste et dessinateur très sympathique, s’est alors fendu d’une très belle dédicace pour mon fils qui est sorti enchanté et enthousiaste du salon.
Et moi aussi !
D’ailleurs, dès le lendemain, je me suis lancé dans l’écriture d’un scénario de bédé. Une petite histoire courte, dans le style des EC comics des années 50/60. Une histoire drôle et horrifique.
Je viens de la terminer à l’instant et je crois que je sais déjà à qui je vais l’envoyer...
(To be continued…)

1 commentaire:

  1. Ah, et bien voilà une sortie qui fait avancer le chmilblick! C'est souvent comme ça, quand on attend rien de qq chose, on est souvent surpris agréablement, et en plus pas déçu, ce qui n'est déjà pas rien!!!
    Véronique.

    RépondreSupprimer