jeudi 29 octobre 2009

Fête du livre de Saint Etienne. Chapitre 5 : Les adieux.

Pourquoi cacher sa joie ?
J'ai vécu trois jours enchanteurs. Trois jours de pur bonheur. J'espère ne jamais m'en lasser et ne pas devenir comme ces auteurs qui affectent être ailleurs ou affichent ouvertement leur ennui. L'accueil réservé à mon livre, la gentillesse des visiteurs, celle de l'équipe de la Librairie de Paris, y sont pour beaucoup.
Le dimanche à 19h j'avais du mal à m'en aller. Le grand chapiteau était vide ou presque.
Je suis resté un moment à regarder disparaître les derniers visiteurs dans la nuit et les livres dans les cartons.
Et puis, un peu triste, j'ai pris le chemin du retour.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire