vendredi 12 mars 2010

Florilège 2

Suite et fin des commentaires du comité de lecture des NA.

Cette fois, j'essayais d'identifier les nouvelles les plus faibles et ça a donné :


Quelles sont les cinq nouvelles que vous avez préférées ?

« Best seller ma tenue en haleine car jusqu'à la fin je me suis demandée qui était l'auteur.
Cinq à sept, ma donné des sensations, disons, un peu fortes !
Travail au noir et il y en a une autre qui m'a fait rigoler à éclater de rire . »

« 1/Un plan presque parfait (pour la chute)
2/L'invasion (personnage principal malade ou clairvoyant, le doute subsiste)
3/Mortelles attractions (diabolique)
3'/L'épilogue (car on retrouve les 2 personnages féminins de la nouvelle précédente qui apparaissent encore plus diaboliques et qui "rencontrent" certains personnages d'autres nouvelles avec une chute originale)
4/Soirée pyjama (chute surprenante : les piégeurs piégés!)
5/Le prédateur (pour la surprise à la lecture, 1ère histoire qui met directement dans le bain!)
Cela fait plus justement 6 mais je ne savais pas si on pouvait considérer l'épilogue comme une nouvelle et en même il fait partie de mes textes préférés... »

« Un numéro introuvable (recherche de l'inaccessible). Cinq à sept (là j'ai été amusé par cette femme qui joue avec son amant ), Travail au noir, Best Seller (le plagiat et la journaliste qui poursuit le coupable comme un vautour autour de sa proie). Mortelles attractions et cela a été dur de n'en choisir que 5. Elles sont toutes bien. »

« Huis clos -l'ombre et la gloire -mortelles attractions -itinéraire bis -affaire Bouvier-d'Ortun
Pourquoi ? elles ont en commun d'être des nouvelles "abouties", avec un déroulement complet tout en laissant le lecteur libre d'en interpréter la conclusion. Elles sont variées. Du suspens, qui maintient le lecteur en haleine jusqu'au bout. Une écriture alerte, dynamique, une crédibilité dans le choix de ces nouvelles, bonne analyse des personnages »

Quelles sont celles qui devraient être écartées car, plus faibles, où parce qu'elles s'intègrent mal dans l'ensemble ?

« Même les chiens, m'a un peu offusqué à la fin car je ne m'attendais pas à cette chute ! »

« 1/ Itinéraire bis (vraiment trop macabre et ce, un peu gratuitement...)
2/ L'ange et le matou (plus faible) »


Finalement, ce ne sont pas ces nouvelles-là que j'ai écartées. Comme je les aimais bien, je les ai retravaillées pour leur offrir une seconde chance.
Comme le montre les réactions des membres du comité de lecture, il y a ceux qui ont adoré, ceux qui ont détesté et ceux… qui ont été déstabilisés.
D’où l'importance de bien "cibler" son lectorat !
Le titre du recueil qui, avec la couverture, constitue le premier contact avec le livre, sera donc déterminant.
Je ne conserverai pas « Mortelles attractions ». J’aimais pourtant cette idée de corps qui s’attirent irrésistiblement, au-delà de leur volonté, pour leur plus grand malheur. Il reflétait bien l’idée générale du recueil, mais il n’était sans doute pas assez explicite.
Je vous rassure, cette fois, je ne lancerai pas de nouveau concours.

J’ai d'ailleurs déjà un ou deux titres en tête…

22 commentaires:

  1. Comme je l'ai déjà dit " tous les goûts sont dans la nature"...Moi, j'aime qu'un écrivain arrive à m'émouvoir, à me choquer, à me surprendre...Je croise les doigts car je me languie vraiment!"Mortelles attractions" m'aurait bien plu...Dommage!

    My

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour monsieur Crouzet,
    Je viens pour la première fois sur votre site et je dois l'avouer: cela m'a donné enfin la curiosité de lire votre bouquin qu'une amie m'avait offert l'année dernière. Honte à moi qui suis dans les finances et qui répugne à ouvrir le moindre bouquin.Je vais le lire ce week-end. A bientôt Xavier

    RépondreSupprimer
  3. Chère My,

    Vous pouvez avoir un aperçu de mes nouvelles car trois des textes de ce recueil ont fait l'objet d'une publication en revue.
    En enquêtant sur mon blog vous devriez pouvoir les retrouver facilement...
    A très bientôt

    RépondreSupprimer
  4. Cher Xavier,
    Vous êtes impardonnable, non pas d'être au Finances, ce qui ne constitue pas une tare (quoique qu'en pensent certains ...), mais de ne pas avoir lu un livre offert par une amie !
    Ca ce n'est pas bien !
    Pas bien du tout !
    J'attends bien sûr vos impressions (le WE est maussade, donc pas d'excuse pour lâcher votre lecture, sauf si elle génère un ennui abyssal !)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Yves,
    Hier, j'ai vu l'exposition Vanités au musée Maillol et je dois avoir à présent le regard un peu affuté pour détecter les crânes, car je viens (enfin !) de voir qu'il y en avait un sur votre étagère supérieure. Par contre, je n'arrive pas à distinguer si c'est un vrai ou non.
    Merci de nous faire partager avec votre humour habituel les étapes de la conception de votre recueil de nouvelles, c'est très intéressant. Bon courage et bonne chance !
    Rachel (de Saint-Étienne)

    RépondreSupprimer
  6. Rachel de Saint Etienne de passage à Paris donc.
    Non, il ne s'agit pas d'un vrai crâne. Mon goût du macabre ne va pas jusque là
    Je ne crois pas que j'apprécierais une telle compagnie. Je ne cesserais de me poser des questions sur la chair et l'homme qui habillaient ces os.
    Qui sait d'ailleurs quelle influence morbide les pensées de ce crâne auraient sur les miennes ? (vous n'avez pas lu "le crâne du marquis de Sade" de Robert Bloch ?
    Le mien est en bois. Je l'ai ramené d'Equateur.
    Parfois, il me parle de l'arbre qu'il était et de la forêt qui constituait son royaume. Il me conte d'étranges histoires d'Incas et de Conquistadores, de sacrifices humains aussi.
    Récemment, j'ai d'ailleurs acheté un long, long poignard...

    RépondreSupprimer
  7. C'est plutôt à Saint-Étienne que j'étais de passage... pour ma naissance. J'ai cité cette ville, car une fois je vous avais écrit par rapport à votre roman et j'avais dit que le quartier où j'avais vécu toute petite avait également été détruit. Mais en ce moment j'habite du côté de Paris.
    Un vrai crâne, on se demande à qui il a appartenu... un poignard, on se demande qui il a bien pu tuer... c'est morbide aussi !
    Rachel

    RépondreSupprimer
  8. Bonjour,

    je profite d'une pause au boulot pour vous faire un petit compte rendu de ce week end ou plutôt du dîner très animé qui s'est éternisé jusqu'à 3h du matin à cause ou grâce "au fantomes..."
    Mes amis m'ont promis de passer sur votre blog pour déposer leur commentaire. Dans l'ensemble, ils ont adoré votre livre et "me commandent" déjà le prochain Crouzet. Je leur ai indiqué les démarches à suivre pour le pré-réserver sur le site des nouveaux auteurs. Par contre, une question me turlupine: "Est ce mieux pour l'auteur que les commandes soient passées directement sur le site des NA ou ils peuvent le commander à la Fnac ou chez leur libraire, sans que cela porte un quelquonque préjudice à l'auteur?
    Nous ferons alors au mieux pour défendre les intérêts de "notre" écrivain, "Notre" n'est pas possessif, quoique...(rires) A bientôt

    MY
    ps: même ayant un compte google, impossible de se mettre autrement qu'en anonyme.C'est dommage!

    RépondreSupprimer
  9. Monsieur crouzet,
    Le thème du dîner était un échange convivial sur votre dernier livre ainsi que sur le prochain à paraitre.Débat passionné entre amis sous la houlette d'une maitresse de maison passionnée autour de quelques bouteilles des côtes du rhône.J'ai adoré "les fantômes du panassa", style complexe et simple à la fois, histoire prenante et je dirais envoûtante.J'ai juste bloqué sur les coupures présent/passé qui m'ont parfois dérouté mais je n'ai pas lâché le livre, envoyant même bouler ma petite famille, impatiente de le terminer!!!!!
    Je vais pré réserver votre prochain comme convenu avec les amis.
    Aline Métayer_Avignon (du cercle de "Crouzet's fans)

    RépondreSupprimer
  10. Monsieur Crouzet,

    Quelle rencontre étrange. Mon épouse m'avait offert "Au bord des cendres" de Mr Bouygues et mon amie d'enfance m'avait offert votre livre que je n'avais jamais ouvert jusqu'à présent. Honte à moi et je le répète, moi qui suis plus dans les chiffres que dans les lettres.J'avais,pour faire plaisir à mon épouse, commencé le livre de mr bouygues mais ai abandonné à la 50ème page (trop lourd !)Sachant que j'avais un diner à thème, je me suis obligé à lire votre livre,par orgueil, pour ne pas passer pour un ignare.Oh surprise! Je me suis laissé entrainer par l'histoire jusqu'à oublier le reste du monde. Je l'ai dévoré en une journée.Merci de faire aimer enfin la lecture. Seul reproche personnel (trop de descriptions) mais mon avis ne compte pas puisque je ne suis pas du tout littéraire.Je réserve déjà votre prochain livre.Mon épouse qui ne jure que par Bouygues et Hepburn vient d'acheter votre livre à la Fnac.Merci merci merci
    Xavier Mallet d'avignon (crouzet's friends)

    RépondreSupprimer
  11. Y'a quelque part un écrivain qui se sent seul et ya quelque part des amis qui se réunissent pour penser à lui.Lui qui a tant apporté sans même le savoir.
    Christin medrano de sauveterre (crouzet'sfans)

    RépondreSupprimer
  12. Vénéré, honorable...

    Que dire sinon merci de continuer à nous réunir, à nous mettre en désaccord, à nous faire vibrer et réfléchir.
    Merci

    Pinéri jean pierre/jonquières du crouzet's fans

    RépondreSupprimer
  13. Je suis dans le marketing.J'ai ADORE votre livre mais votre cover est une CATA.Dommage car vraiment, la forme est aussi important que le fond.Et le fond est extraordinaire.Il y a un gâchis quelque part de la part de l'éditeur.

    Baldinotti joel Orange 84 (crouzet's fans)

    RépondreSupprimer
  14. beau moment de débat.
    Je vais réserver votre livre.

    Corinne poirier.sauveterre (club crouzet's fans)

    RépondreSupprimer
  15. Pour répondre à la question de MY, peu importe où le livre est commandé lorsqu'il est publié. Ce n'est pas encore le cas de mon recueil. Pour l'instant, les préréservations sont sans doute utiles à l'éditeur.
    Je pense que je vais d'ailleurs lancer un appel à souscriptions !

    RépondreSupprimer
  16. Cher yves daniel,

    Je ne comprends toujours pas comment j'ai pu passer à côté de votre livre.Etait ce la couverture trop peu attirante, était ce ....je l'ignore.Hier, je suis donc partie à la quête de votre livre.Autant partir à la quête d'un panier de fraises en plein hiver: introuvable.
    A la fnac, chez mon libraire, la même réponse:"Il faut le commander.Il arrivera d'ici peu." sauf que je veux le lire tout de suite ce bouquin comme une envie de fraises, immédiate. Chez cultura, on me dit:"il faut le commander, il arrivera d'ici 5 jours. Nous on vous conseille plutôt Mr bouygues.Le vrai prix!"
    Ah bon, d'une part, je l'ai déjà lu d'autres part, il y a donc un faux et un vrai prix NA? Je demande donc à mon mari de me refiler le sien. Réponse:"Ah non! Tu ne joues pas le jeu,là! Il faut L'ACHETER!" Sur le chemin, juste avant de sortir des remparts, je vois une petite librairie et m'arrête au hasard!
    Victoire! La vieille dame l'a sortie de son arrière boutique. Le livre était poussiéreux-déjà? mais je suis vite rentrée pour le lire.JE NE REGRETTE PAS.
    A très bientôt.
    Sandrine MALLET-Avignon (j'espère qu'ils voudront de moi dans leur crouzet's fan club)

    RépondreSupprimer
  17. Alors non seulement votre époux lit peu, mais en plus il ne prête pas ses livres !
    Quel homme !
    Deux "Fantômes..." dans la même maison, c'est donc une maison bien hantée !

    PS : il faut toujours préférer les vieilles dames et les petites librairies.

    RépondreSupprimer
  18. Non, je ne prête pas. Le livre trône dans mon bureau désormais, côté clients. Démarche publicitaire qui a surpris mon staff et redoré mon blason de manière involontaire.
    _Et bien, vous lisez?!
    _Oui et je vous conseille cet excellent livre.
    Rien de tel pour briser la glace.Etrange parcours des fantômes du panassa qui arrive à relier les gens entre eux.
    xavier

    RépondreSupprimer
  19. Lecteur et promoteur de mon livre ! Je vais faire de vous mon agent !

    RépondreSupprimer
  20. Je ne suis que gestionnaire de patrimoine.Aujourd'hui, j'ai rallié 5 clients à ma cause.Je leur ai donné l'adresse de votre blog et ils m'ont promis d'y venir.
    C'était au départ un jeu, lancé par My.Cela devient plus que cela. Etrange car votre livre de prime abord aventureues et triller, devient plus profond et plus psychologique, je dirai philosophique...Je remercie aussi Kelly qui fait votre pub tant elle est généreuse et fan. Et c'est grâce à elle indirectement que MY a découvert votre blog:elle est le lien initial de la création du crouzet's friends. Je la remercie pour sa générosité car j'ai enfin découvert un AUTEUR qui me donne envie de lire.
    Xavier

    RépondreSupprimer
  21. Cher Xavier,
    C'est promis, dès que je serai riche je m'adresse à vous pour un plan patrimoine ! Nous en profiterons pour refaire le monde et déguster un petit Côte du Rhône.
    Votre engouement pour mon livre me rassure, je croyais qu'il était exclusivement réservé à un public féminin !

    RépondreSupprimer
  22. Sûrement mon côté midinette. Je plaisante.C'est mon épouse qui va être ravie, elle qui me trouve coincé, d'un point de vue littéraire.
    Le livre est réservé aussi aux hommes je vous rassure, aux vrais! Je prêche pour ma paroisse moi le cancre des lettres. Tenez nous au courant pour la sortie du prochain même si les NA nous préviendront par mail.

    Xavier

    RépondreSupprimer