mercredi 5 mai 2010

Alibis la revue canadienne du Polar

Alibis est sans conteste la meilleure revue professionnelle francophone de polar… peut-être parce que c’est la seule ! Malheureusement (c’est naturellement le point de vue d’un auteur Français !) elle est implantée au Canada !
Elle accueille très rarement des auteurs étrangers (ça se comprend !). Il est donc difficile d’être publié dans ses pages. Ma nouvelle « Un numéro introuvable » avait eu cette chance en 2008. C’était, avant « Les fantômes du Panassa », ma première publication professionnelle.
C'est-à-dire avec un contrat et un chèque à l’appui.
Je me souviens parfaitement de ce chèque de 117,39 dollars. Je m’en souviens parce que je ne l’ai jamais encaissé ! Pourquoi ? Peut-être parce que la conversion n’était pas favorable... Peut-être parce que les frais bancaires étaient exorbitants… Sûrement parce que ce que représentait ce petit rectangle de papier était beaucoup plus important à mes yeux que sa valeur nominale.
Deux ans plus tard, Alibis a retenu un autre de mes textes et a insisté pour qu’il paraisse malgré mes atermoiements (et ceux de mon éditeur) dus à une éventuelle publication dudit texte en recueil. (Cf. épisodes précédents)
La nouvelle s’intitule « Best seller ». Elle a même les honneurs de la couverture. Pascale Raud, la charmante coordonnatrice de la revue, m’a indiqué que les droits d’auteurs seraient cette fois versée directement en euros sur mon compte bancaire. Nul état d’âme à avoir donc…
Au sommaire de ce numéro figurent également :

· Serpents et échelles, de Richard Ste-Marie
· Le Bill’s, de Martine Latulippe
· La Chanson du film, de Pasha Malla
· Les Intuitions ne mentent pas, de Marc Proulx
· Une enquête de routine, de Maxime Houde

Côté article, une belle surprise (à défaut d’être une totale coïncidence) puisque vous y trouverez un article de David Sionnière, le lauréat du prix Alibis 2009, que j’avais rencontré lors du salon de Montigny les Cormeilles en octobre dernier. C’est une tradition pour chaque lauréat de venir à ce salon et d’en effectuer ensuite un compte rendu. David y évoquera peut-être sa rencontre avec un certain… Yves-Daniel Crouzet, puisque nous étions voisins de dédicaces !
La revue est difficile à trouver en France.
Les Parisiens la trouveront peut-être à la Librairie du Québec - 30, rue Gay Lussac - 75005 Paris (http://www.librairieduquebec.fr/ contact : libraires@librairieduquebec.fr ), les autres devront la commander directement à la revue. Avec l’actuel et très favorable taux de conversion euro / dollar canadien, ça ne devrait pas coûter trop cher !
Alibis : http://www.revue-alibis.com/numero/2010/34.htm

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire