lundi 25 octobre 2010

Après "Les fantômes du Panassa", les "Attractions fantômes" !

Vous pensiez peut-être que, mon recueil de nouvelles sorti, j'étais au bout de mes peines ? Qu'il ne me restait plus qu'à me frotter les mains et engranger tranquillement mes droits d'auteurs ? Peinard... un salon pas ici, quelques dédicaces par là.... L'intro de "Money" dans les oreilles.
Ah, Ah, Ah ! Innocents ! C'était compter sans la malveillance de dieux sournois... De dieux ? Et s'il s'agissait plus prosaïquement d'humains ?
"Mortelles attractions" est officiellement sorti le 7 octobre dernier. J'ai des preuves, ouais ! Je l'ai eu entre les mains. J'ai feuilleté ses pages. J'en ai un exemplaire dans ma bibliothèque. J'ai même participé à la Fête du livre de Saint-Étienne pour le défendre. Il ne s'agissait donc pas d'un exemplaire unique ! Si vous ne me croyez pas vous n'avez qu'à regarder la photo ci-dessous pour vous en convaincre !
Et pourtant... Et pourtant le livre n'existe pas !
C'est en tout cas ce que m'ont dit plusieurs libraires rencontrés ces derniers jours. Il ne figure sur aucune base libraires ou presque (à part Medialog alias Tite Live, si ces noms disent quelque chose à quelqu'un !) Alors, impossible de se le procurer.
Sauf si je me mets au porte-à-porte, difficile de le vendre dans ces conditions.
Une petite exploration des sites de ventes en ligne est, à cet égard, édifiante : "Mortelles attractions" n'est pas référencé à la FNAC, PRICE MINISTER, DECITRE, ALAPAGE, LA PROCURE. Seul AMAZON et CHAPITRE le référence est encore est-il marqué pour le premier "Bientôt disponible" et pour le second "visuel non disponible".
Bien courageux et déterminé celui qui voudrait l'acheter !
J'ai bien sûr informé mon éditeur de cette "anomalie". Lui et le distributeur se renvoient la balle. "Pas ma faute, moi" entonnent-ils dans un vibrant hommage au rappeur et poète "Faf Larage".
Bon, j'fais quoi moi dans tous ça ? J'compte les points ? Il faudrait encore que je connaisse les règles de leur jeu à la c...
Mais j'y pense ! Y'a bien une possibilité... Et si nous nous trouvions en face de ce bon vieux concept économique de rareté ? Ce qui est rare est cher. Regardez l'essence, le caviar, les sacs Vuitton, les bons joueurs en équipe de France (cherchez, le ou les intrus !) Bon sang, mais c'est bien sûr ! Ils sont en train de faire de "Mortelles attractions" un collector.
D'ici quelques années, on revendra les stocks à prix d'or. Cool...
Il ne me reste plus qu'à attendre en me frottant les mains.
Yeah, j'ai déjà la musique de Pink Floyd dans les oreilles. Pan-panpanpan-pan...
J'adore... Mmmm... J'espère quand même que ça ira assez vite cette histoire de collector.
Pas envie de sucrer les fraises avec mon or, moi....

12 commentaires:

  1. Les recueils de nouvelles sont les parents pauvres de l'édition. Dommage, car l'écriture de textes courts est un exercice difficile.
    Ce constat fait, j'ai décidé (mais ce n'est pas définitif) de me consacrer exclusivement au roman.
    Bonne chance à tes Mortelles attractions (bon titre en tout cas.)

    RépondreSupprimer
  2. Je suis arrivé à la même conclusion que toi : je n'en écris plus, même si je le regrette.

    RépondreSupprimer
  3. Alors ça, c'est dommage !!!! Je pense que les nouvelles pour adultes auront de nouveau une place dans l'édition française. quand ?...pff...quand en france, on voudra bien accepter de tenir compte d'un public autre qui n'est pas forcément assidu aux romans ou aux pavés...ce genre de public qui lit une dizaine de pages avant de s'endormir, ou dans les transports, et qui tient là une histoire dans sa totalité sans avoir à tout relire à chaque fois qu'il souhaite reprendre sa lecture. Regardez " nouvelles histoires pressées" de Bernard Friot. Tous les jeunes en raffolent...ça se vend. Et sans aucun problème. tout ça parce que les maisons d'édition sont à l'écoute de leur approche littéraire. on sait que l'enfant lit peu, que son attention est vite détournée. Alors on fait dans la nouvelle. Mais, pour nous, les adultes, on triche encore sur notre réelle consommation du livre. on croit encore au pavé...le français lit! et lit gros! ce qui est totalement faux! regardez le dernier Gavalda...Teulé...Coelho...et j'en passe...loin d'être des pavés!!! voir très proche de la nouvelle ( Gavalda, Teulé)... non ?! alors vos nouvelles ont une place dans les librairies à prendre.
    En ce qui concerne les NA, je trouve surprenante et très inquiétante cette attitude du "c'est pas moi"...s'ils prennent l'engagement d'éditer, c'est bien pour le distribuer ?! Non ?!
    Donc, peut-être un retard lié à une mauvaise organisation? enfin, c'est ce que je vous souhaite..Pour ma part, plus le temps passe et plus je me pose des questions sur les NA...
    J'espère que nous pourrons en discuter franchement lors de mon passage à Paris.
    Bon courage, tenez bon. Il ne faut pas oublier que vous êtes un auteur reconnu. Et même si je vous énerve à tenir toujours les mêmes propos, j'ai raison, et vous le savez autant que moi...le plus difficile est de mettre le pied à l'étrier, après...il suffit de tenir en selle...et vu votre volonté et votre passion d'écrire, je ne me fais pas de souci.
    à très bientôt. Gardez les yeux rivés aux étoiles...
    Véro...( pas votre soeur, celle de l'ombre)

    RépondreSupprimer
  4. Ah ! Véro... Toujours la juste analyse et le petit mot encourageant. Ca fait du bien !
    Les NA oeuvrent à la régularisation du bug de distribution. Je vous tiendrais au courant bien sûr...
    Et pour apporter de l'eau à votre moulin, je vous propose un autre auteur qui ne produit pas des "pavés" et qui pourtant se taille un beau succès : Barbara Constantine dont les livres sont de petites pépites de bonheur. Essayez "Mélie sans mélo" vous m'en direz des nouvelles (sans jeu de mots !)

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour
    Presque un an que nous entrions dans les affres de l'attente du bon vouloir des NA.
    Vous avez fait parti des élus, moi des recalés.
    J'ai suivi votre parcours du combat concernant
    votre deuxième roman.J'ai peut-être une piste qui vous permettra d'élucider l'énigme de ce manque de diffusion de votre deuxième roman. J'ai eu le même problème avec mon roman "Bleu Pareil" édité à compte d'auteur. Les libraires de ma ville ne le trouvaient pas, il n'existait pas. Et pourtant, il apparaissait sur Amazon et Chapitre, point à la Fnac. J'ai insisté auprès de Cultura qui a accepté quelques spécimens en échange d'une signature.Pour ce faire j'ai dû téléphoner à mon éditeur et organisé la séance de dédicace chez Cultura.
    Entre parenthèse, mon livre s'est très bien vendu. En discutant avec le responsable de diffusion j'ai compris pourquoi mon roman n'était pas répertorié donc invendable
    en librairie puisqu'il n'existait. Il n'était pas répertorié sur ELECTRE, le seul logiciel sur lequel on trouve les livres édités en France et à l'étranger à condition que l'éditeur soit abonné.
    Je ne suis sans doute pas assez claire. Voici donc le lien qui vous en dira plus.
    J'ai lu les Fantômes du Panassa , j'ai adoré.
    Je vais donc me précipiter sur Amazon afin d'y acquérir votre deuxième roman. Courage à vous.
    Amicalement
    http://www.juriligne.com/droit.php
    Ariane

    RépondreSupprimer
  6. Désolée, je me suis trompée de lien voici le bon,j'espère
    http://le-blog.buveurs-dencre.com/index.php/2010/02/15/35-e-comme-electre
    J'ai commandé les Attractions mortelles sur Amazon. Réception après Noël. Le père Noël, lui
    même vous en veut.Ça craint ;-)))
    Alors NOYEUX JOËL !
    Ariane

    RépondreSupprimer
  7. Vous avez trouvé chère Ariane ! Bravo !
    Electre, voici la cause de mes tourments.
    Les NA sont bien évidemment abonnés, mais il semblerait qu'ils en confient la gestion au distributeur (Interforum) et que ce dernier n'ait pas fait son travail (d'après les NA).
    Je trouve ça curieux...
    Incompétence ou malveillance ? J'hésite encore, même s'il ne faut pas être parano.

    Ce qui m'embête le plus dans cette histoire c'est que même le Père Noël en a après moi !
    Parano je vous dis !!

    RépondreSupprimer
  8. Je pense bien être passée par ces accès
    paranoïdes.Je sais à présent que mon livre
    ne sera jamais répertorié en librairie.
    Par contre ,sur Amazon , très belle présentation. J'arrête de "galérer et je termine tranquillement mon dernier roman.
    Un éditeur semble intéressé. On verra bien.
    Étant donné que je continue à croire au père Noël, peut-être aurai-je le plaisir de lire vos nouvelles plus tôt que prévu.
    Je vous tiendrai au courant.
    Amicalement
    Ariane

    RépondreSupprimer
  9. Bonne chance pour votre nouveau livre.

    Quant à "Bleu pareil" il s'agit bien de ce livre : http://www.amazon.fr/BLEU-PAREIL-DUBROCA-Nicole/dp/274804374X/ref=cm_cr_pr_pb_i

    RépondreSupprimer
  10. C'est cela même.
    Bonne chance à vous aussi.
    Amicalement
    Ariane

    RépondreSupprimer
  11. Bonjours Yves.
    Bonne Nouvelle ,un mail d'Amazon m'a avertie que votre livre me parviendrait le 29 novembre et non pas le 30 décembre comme signalé lors de la commande.
    Merci petit papa Noël...
    PLus que 5 jours j'ai hâte...
    Amicalement.
    Alors ça va mieux la paranoïa? ;-)))
    Ariane

    RépondreSupprimer
  12. Les choses avanceraient elles ?
    J'ai des doutes... (regards furtifs de droite à gauche)
    J'suis sûr qu'on m'en veux !

    RépondreSupprimer